Entrepôt et logisitique : le casse-tête permanent

incendie d'un entrepôt valentinois

L’incendie qui a ravagé le 24 aût 2018 une partie d'un tout nouvel entrepôt valentinois démontre une fois de plus, s’il en était encore besoin, l’intérêt des murs séparatifs coupe-feu... 

Sur ce site de ± 85 000 m² couverts, une seule cellule a été détruite (± 6 000 m²), les 13 autres cellules ont pu être préservées. 

La hauteur de stockage sur racks est de 10,80m ; les locaux sont équipés d'une détection automatique d'incendie (avec report d'alarme) & protégés notamment par une installatation d'extinction automaique à eau (sprinklers) de type ESFR ainsi que de lignes d’aspersion en toiture au niveau de l’ensemble des murs séparatifs entre cellules.

L’activité économique du site n'est pas en péril. Des solutions logistiques alternatives ont été mises en œuvre pour livrer les Clients dans les délais normaux. L'exploitation du reste du site a repris au cours de la semiane.

Le coût estiamtif provisoire des dommages s'élève à

  • bâtiment & installations techniques ± 5 000 000 €
  • matériels & marchandises ± 5 000 000 €
  • frais supplémentaires d'exploitation ± 8 000 € par jour ouvré
  • pertes d'exploitation néant

il est simplement regrettable que la classique limite raisonnable des 3 000 m² par cellule ait été dépassée lors de la conception de ce bâtiment....

conception & compromis

La construction d'un bâtiment d'entreposage, affinage ou logisitique, tout autant que celle d'un atelier, voit s'opposer trois logiques difficilement conciliables.

  • du point de vue de l'exploitant, la praticité est le maître mot : maximiser les surfaces, , rationaliser les zones & hauteurs utiles, faciliter les circulations, optimiser les flux
  • le risques manager envisage la santé & la sécurité des travailleurs ainsi que la préservation de l'outil de travail au travers de mesures & moyens de prévention, surveillance, protection vis à vis des différents évènements susceptibles de les atteindre (évènements naturels, malveillance, incendie,...)
  • le financier ajuste le budget en perspective d'une rentabilité attendue.
il faut alors jongler avec un emplacement, des principes constructifs, des obligations légales & réglementaires, des impératifs métiers & de résultats... et des logiques de gestion de risques.

Même si l'entreprise connait parfaitement son métier & que l'Architecte lui apporte tout son savoir-faire, le point de vue de l'Assureur doit être pris en compte dès la phase conception.
Les retours d'expériences accumulés au fils des ans permettent en effet aux services ingégnierie des Assureurs de disposer d'une solide base de références sur laquelle s'appuyer pour proposer des alternatives opportunes.

En fonction de l'activité conduite, les choix de matériaux de construction et de moyen de surveillance & protection peuvent s'avérer cruciaux lors de la survenance d'un incendie..

Déctecter la naissance d'un incendie, en contenir le développement et l'éteindre constituent des points-clés pour la continuité d'activité de l'entreprise.

incendie & conséquences

Quelle qu'en soit la cause, accident ou malveillance, les conséquences d'un départ de feu peuvent être dramatiques pour les personnels & l'outil de travail.

Son développement devient difficilement maitrisable dès la troisième minute et, en fonction du contexte dans lequel il se développe, incontrôlable au boût de dix minutes.

C'est pourquoi il est important de prévoir une détection automatique précoce d'incendie, de manière à alterter le plus tôt possible l'Équipe de première intervention & à déclencher l'évacuation des autres personnes.

La mise en œuvre des extincteurs portatifs & robinets d'incendie armés n'est efficace qu'à la naissance de l'incendie... au-delà, elle n'a d'intéret que pour dégager des axes d'évacuation pour les personnels.

Le déclenchement d'un extincteur automatique à eau (sprinkler) permet normalement de circonscrire le développement du feu à une surface impliquée définie en attendant l'arrivée des secours extérieurs... il peut même suffire à l'éteindre... mais certaines circonstances peuvent aussi mettre en échec son efficacité...

Restent alors, comme seuls moyen de limitation de dévelommement de l'incendie, les éléments purement physiques : murs séparatifs coupe-feu, porte coupe-feu, compartiment à l'épreuve du feu.... sans oublier le simple éloignement entre plusieurs bâtiments. 

Autant de facteurs qu'il convient d'apprécier lors de la conception de bâtiments et de dimentionner en fonction des enjeux pour l'entreprise.

Consutltant en Risques & Assurances Management, nous accompagnons nos Clients sur ce type de mission "amont" ainsi que sur la conception du système de management de la continuité d'activité et de l'externalisation du financement de sa mise en oeuvre (programme d'assurances)..